• Couteau à pain

  • Véritable allié de nombreux foyers au quotidien, le couteau à pain est un ustensile que l’on retrouve dans toutes les cuisines, que ce soit en France ou ailleurs. En effet, son utilisation s’impose aussi bien pour un usage domestique que pour un usage professionnel. Et comme pour n’importe quel autre outil, il est préférable qu’il soit de qualité pour une utilisation optimale et une découpe plus élégante. C’est là tout l’intérêt de choisir son couteau à pain suivant certains critères et surtout, d’en prendre grand soin pour ne pas qu’il soit émoussé. À cet effet, différentes questions peuvent se poser : Qu’est-ce qu’un couteau à pain ? À quoi sert-il et que peut-il couper ? Comment le choisir ? Et surtout, comment l’entretenir ?

Le couteau à pain, c’est quoi ?

Un couteau à pain est un type de couteau de cuisine à lame dentelée qui a pour utilité de couper le pain sans écraser sa mie. Cette dernière est généralement faite en acier avec une longueur allant de 20 à 25 cm suivant les modèles. Cependant, le matériau de fabrication de la lame peut différer suivant les concepteurs. Par conséquent, il se peut que cette dernière soit en acier inoxydable, en acier de carbone ou en céramique. De même, le manche de ce genre de couteaux peut être soit en bois, soit en plastique, soit en composite, soit du même acier que la lame.

Choix de la lame d’un couteau à pain

Le matériau de fabrication de la lame d’un couteau à pain joue un rôle important sur son efficacité ainsi que sur sa durée de vie. Par exemple, les lames en acier inoxydable sont très résistantes à l’humidité et à la corrosion contrairement à celle en acier de carbone. Cependant, d’un autre côté, les lames en acier de carbone ont l’avantage d’être beaucoup plus dures, fines et tranchantes.

Le cas des lames en céramiques est beaucoup plus particulier. Ces dernières sont effectivement connues pour regrouper toutes ses caractéristiques et, de ce fait, être les plus performantes. Par conséquent, elles résistent non seulement à la corrosion, mais sont également très tranchantes et surtout, durables dans le temps. Néanmoins, il est indispensable d’opter pour des couteaux à pain en céramiques de bonne qualité pour profiter de ces avantages, les modèles bas de gamme étant extrêmement fragiles.

Choix du manche d’un couteau à pain

Tout comme pour sa lame, le matériau de fabrication du manche d’un couteau à pain peut avoir une grande incidence sur sa durée de vie et sur ses performances. D’une part, il y a les manches en bois qui sont connus pour offrir un bon confort d’utilisation et une esthétique des plus agréables. En revanche, ils nécessitent un entretien régulier pour éviter les déformations et les fissures causées par l’usure.

D’autre part, il y a les manches en plastique qui sont non seulement plus solides, mais également plus faciles à entretenir que ceux en bois. Par contre, leur prise en main peut être beaucoup moins agréable. Les manches en composites, quant à eux, sont constitués d’un alliage de plastique et de bois. Cela leur confère une bonne prise en main, une durabilité accrue et une meilleure facilité d’entretien. Leur seul défaut réside dans leur prix qui peut être quelque peu élevé.

Enfin, il y a les manches en métal (comme ceux en acier inoxydable) qui offrent à la fois durabilité et esthétique, mais qui sont plus médiocres au niveau de la prise en main. Ces derniers peuvent effectivement devenir glissants lorsqu’ils sont mouillés.

Choix de la longueur de la lame d’un couteau à pain 

Bien que souvent négligée, la longueur de la lame d’un couteau à pain joue un rôle important sur le type d’aliments qu’il peut couper en cuisine :

  • Les lames de 20 cm, qui sont considérées comme standard pour les couteaux à pain européens, sont idéales pour les pains de taille moyenne comme le pain de campagne et le pain de seigle. 
  • Les lames de 23 cm, associées aux couteaux à pain japonais, conviennent plus aux pains de grande taille comme le pain de mie et la baguette. 
  • Les lames de 25 cm sont généralement destinées à un usage professionnel et sont conçues pour couper les pains de très grande taille comme c’est le cas du pain de levain. 

L’utilisation d’un couteau à pain

Suivant l’utilisation que l’on souhaite en faire et suivant le type de pain à couper, il existe différents types de dentelures pour un couteau à pain. C’est notamment le cas :

  • Des dents classiques : Aussi connue sous le nom de dents droites, cette dentelure se présente sous la forme d’une série de dents uniformes orientées vers le bas. Les dents classiques sont idéales pour les pains blancs et les baguettes. 
  • Des dents de scie : Composés d’une alternance entre grandes dents et petites dents, les dents de scie permettent de couper facilement les croûtes dures sans abîmer la mie du pain. Par contre, elles ont tendance à créer beaucoup de miettes. 
  • Des dents asymétriques : Composés d’une série de dents de différentes tailles, les dents asymétriques (ou irrégulières) offrent une coupe nette en projetant très peu de miettes, ce qui les rend très efficaces pour toutes les sortes de pains 
  • Des dents inversées : Comme leur nom l’indique, les dents inversées se caractérisent par l’inversement de l’orientation des pointes et des arrondis. Bien que très efficaces, ils ne sont pas adaptés à la coupe de pains durs. 
  • Des dents en vague : Avec une dentelure composée de dents profondes et espacées de façon irrégulière (typique des couteaux de style japonais), ce type de dents convient parfaitement aux pains durs et croustillants. 

Le couteau à pain peut être utilisé pour découper toutes sortes d’aliments en cuisine. C’est notamment le cas de la pizza, des viennoiseries et des pâtisseries à pâte dure comme la tarte, de la viande et même des fruits et légumes.

L’entretien d’un couteau à pain

Accroître la longévité de son couteau à pain passe, avant tout, par l’utilisation de planches à découper en bois pour préserver son tranchant. Pour cause, le recours à des matériaux durs et abrasifs risquent de rayer la lame et surtout, de l’émousser rapidement. Dans ce sens, notamment dans le cas des lames en acier, il est impératif d’aiguiser régulièrement son couteau à pain pour préserver son tranchant.

À cet effet, il faudra recourir à un aiguiseur pour lame de cuisine dentelée ou à un fusil à aiguiser en céramique. L’aiguiseur se veut beaucoup plus facile à utiliser dans la mesure où il suffit d’insérer la lame de son couteau dans l’appareil et d’attendre qu’il fasse le travail. L’utilisation du fusil à aiguiser, quant à lui, requiert plus de patience, car il faudra travailler ses dents une par une. Néanmoins, le résultat sera tout aussi satisfaisant.

Pour finir, au même titre que tous les autres couteaux de cuisine, il est important de veiller à ce que son couteau à pain soit rangé dans un endroit sec et approprié comme un bloc à couteaux de cuisine. De cette façon, il sera constamment protégé des dommages et des risques d’usure prématurée.